Saint-Nicolas-de-Port et la Colline de Sion

Saint-Nicolas-de-Port et la Colline de Sion

Lundi 9 octobre

Ce matin, nous devons nous rendre à Saint-Nicolas-de-Port. Il fait beaucoup de brouillard. La voiture garée, nous finissons par trouver l’entrée de l’église consacrée évidemment à saint Nicolas, patron de la Lorraine.

La façade, très haute, comporte deux tours surmontées de bulbes assez lourds. Elles semblent jaillir au-dessus des maisons qui l’entourent.

La basilique Saint-Nicolas
Le portail gothique
La rose au-dessus du portail
Statue de saint Nicolas, sur le trumeau du portail.

Mais l’intérieur, très haut, est vraiment beau et très lumineux grâce à de merveilleux vitraux.

La nef, très claire.

Des statues de saints ornent l’édifice : saint Nicolas, naturellement, saint Pierre Fourier, la Sainte Famille, mais aussi saint Fiacre, le patron des jardiniers.

Autel dédié à saint Nicolas
Les saints Vincent, Fiacre et Isidore

On sait que Jeanne d’Arc est venue se recueillir ici avant d’entreprendre sa mission vers le dauphin Charles, qu’elle fera couronner roi Charles VII avant d’être brûlée vive à Rouen.

La « phalange bénissante« ,
qu’on voit ici entourée d’un halo lumineux,
c’est le reliquaire qui contenait un os de saint Nicolas
et près duquel de très nombreux pèlerins venaient se recueillir.

À la sortie, le temps est encore bien brumeux et nous devinons que le panorama lorrain qui nous est promis depuis la Colline de Sion sera bien ennuagé ! Sur la Colline, l’église vouée à sainte Marie est un lieu de pèlerinage célèbre dans la région. Le porche est surmonté d’une très haute tour au sommet de laquelle veille la Vierge. Et au fond du sanctuaire une petite statue dorée la représente aussi.

Arrivée sur la colline de Sion
La statue de l’Immaculée Conception, au sommet de la tour.
Voici le sceau de l’église devenue basilique
On retrouve saint Nicolas sur les vitraux de l’église.
La petite statue en pierre dorée de Notre-Dame de Sion

À gauche, on retrouve les plaques dont les inscriptions rappellent qu’une partie de la Lorraine n’était plus française après la guerre de 1870, mais qu’elle l’est redevenue après 1918. La réconciliation, en 1973 venant faire oublier cette douloureuse page de l’Histoire.

À lire de bas en haut : (les mots sont en dialecte lorrain)
1873 : Ce n’est pas pour toujours
1920 : la cassure de la Croix de Lorraine est cachée
1946 : Maintenant, c’est pour toujours
1973 : Réconciliation

Comme prévu, le panorama annoncé se limite aux champs et aux villages proches, le reste du paysage étant perdu dans la brume. Et pour compléter le tout, l’Office du Tourisme est fermé, donc pas de cartes postales, et le restaurant est fermé parce que c’est lundi.

Après plusieurs recherches infructueuses, et un coup d’œil rapide à la Lanterne des Morts dédiée à Maurice Barrès sur la Colline inspirée, nous nous retrouvons à Vézelize.

La Lanterne des Morts, sur la Colline inspirée, en hommage à Maurice Barrès.
Paysage verdoyant : au fond, sur la colline, on aperçoit la Lanterne des Morts.

Dans ce village lorrain, les fermes sont caractéristiques : longues et basses, avec de grandes portes cochères voûtées.

Une ferme lorraine

À la pizzeria Chez Jo, on nous sert deux pizzas « montagnardes », délicieuses mais vraiment trop copieuses, arrosées d’un petit buzet.

La pizzeria Chez Jo, notre unique chance de déjeuner aujourd’hui !

Il est à présent plus de 13h 30, il faut partir, car notre hôtel ce soir est à Compiègne, à plusieurs heures de route. Avec les camions, les travaux, les ralentissements, les villages à traverser au pas, il est 18h 30 lorsque nous nous présentons au Kyriad de Compiègne, dans la ZAC de Mercières. Accueil souriant, chambre vaste et claire. Tout le confort nécessaire pour un retour serein vers la Normandie.

Il est bien temps de rentrer, en effet, car gageons que les mauvaises herbes auront profité de notre absence pour proliférer dans le jardin :

le travail nous attend ! …

Retour à : À travers le vignoble alsacien

Prochaine étape : La gastronomie alsacienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.