Wissembourg et Hunspach

Wissembourg et Hunspach

Samedi 7 octobre

Ce matin, départ pour Wissembourg, par l’autoroute qui traverse Strasbourg. Vers 10h 30, nous arrivons et stationnons près de la Tour de la Poudrière car le parking est plein.

La rue principale est agréable, vivante et c’est le jour du marché, qui se tient dans le quartier de l’Hôtel de Ville.

L’Hôtel de Ville de Wissembourg

Au cours de notre balade, nous rencontrons des maisons remarquables.

Maison à colombages
Façade peinte
Un pignon très ouvragé

Une jolie fontaine est agrémentée de fleurs.

Une fontaine

Et le fleurissement de la ville est vraiment réussi.

Jolis jets d’eau au sol
Décoration florale sur le thème de la musique

Jolies maisons, jardins fleuris, fontaine fleurie, tout nous montre que nous sommes bien en Alsace !

Des boutiques nous proposent des produits du terroir à base de fromage et de charcuteries, ce qui ne nous surprend pas…

De belles meules bien appétissantes

Nous observons la Maison du Sel avec sa curieuse toiture. D’abord hôpital, puis boucherie, elle servit ensuite d’entrepôt à sel. Le toit pentu à lucarnes servait de séchoir à houblon.

La Maison du Sel
Gros plan sur les lucarnes du toit

Dans la rue de la Sous-Préfecture, voici l’ancienne grange aux dîmes de l’abbaye. Le moine à l’origine de sa construction a son portrait sculpté sur le pignon du bâtiment. (en bas à droite)

La grange aux dîmes

Puis nous arrivons devant la jolie église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Elle aussi est en grès rose.

L’église Saints-Pierre-et-Paul

Sur le clocher aux tuiles vernissées, on remarque une curiosité : deux cadrans solaires, dont un de forme rectangulaire placé en oblique, ce qui est très rare.

Les deux cadrans solaires

Nous poursuivrons la visite cet après-midi.

Pour notre dernier repas en Alsace, nous déjeunerons à l’Hostellerie du Cygne, dans une atmosphère raffinée, d’une belle choucroute parfumée, avec un pinot gris, la dernière choucroute de notre voyage. Un café gourmand clora ce repas délicat.

L’Hostellerie du Cygne
La dernière choucroute
Et le café gourmand

Après le repas, nous rentrons dans l’église. Un groupe de chanteurs y interprète des cantiques religieux que nous écoutons. Dans l’église, nous remarquons un Christ allongé dans un enfeu et un grand saint Christophe peint. Et au-dessus de l’autel, est placée la reproduction de la Tête du Christ de Wissembourg, dont l’original est à Strasbourg.

Le Christ de Wissembourg

Et des fresques très anciennes ornent le mur.

Détail des fresques de l’église

Petite balade sur les bords de la rivière Lauter, bordée de jolis massifs et un coup d’œil à l’église Saint-Jean, protestante, qui fut autrefois lieu de culte pour les deux religions.

L’église protestante
Sur les bords de la Lauter.
Remarquer le faux pêcheur, son bâton et le flotteur de son hameçon en forme de cœur.

Encore quelques photos de la place centrale si bien fleurie, maintenant que le marché est démonté, puis départ vers Hunspach.

Hunspach est un des plus beaux villages de France. Il n’est pas très vivant, mais toutes les maisons sont de même style, blanches, à colombages, pimpantes, avec des communs et des jardins.

Jolie maison
La mairie
Les communs

Certaines ont des vitres bombées, on ne sait pourquoi.

Fenêtres aux vitres bombées

En tout cas, on dirait bien que toutes ces maisons sont l’œuvre du même architecte, qu’elles ont été repeintes avant-hier et que ce village ne compte pas de pauvres !

Belle enfilade : au premier plan, la boulangerie et le bretzel de son enseigne.
Autre suite de maisons de même style

Mais dans ce village, pas un chat ! Aucune vie ! Enfin, il y a bien un chien, mais il n’est pas très accueillant !!!

On ne pourrait être plus clair !…

Alors nous quittons ce lieu désert pour rentrer à l’hôtel et y savourer un café bien chaud et régler notre note car demain nous quittons l’Alsace pour Nancy.

Retour à : À travers le vignoble alsacien

Prochaine étape : Un dimanche à Nancy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.