Gérardmer par la Route des Crêtes

Gérardmer par la Route des Crêtes

Vendredi 29 Septembre

Ce matin, le temps clément nous incite à prendre la Route des Crêtes pour gagner Gérardmer.

Après Kaysersberg et le col du Bonhomme, commence la Route des Crêtes en direction du col de la Schlucht. Pendant la montée, de belles échappées nous offrent des vues sur la ligne bleue des Vosges.

La ligne bleue des Vosges

C’est une route assez aisée et surtout très jolie. Les hêtres en automne sont flamboyants : pourquoi aller au Québec admirer les jaunes et les roux de « l’été indien » alors qu’on a tout ici chez nous ? Un bon moment de détente ponctué de nombreux arrêts-photos.

Belles couleurs d’automne
Autre aspect de l’été indien alsacien

Nous repérons des pensées alpestres et des petits buissons tout rouges. Ce ne sont pas des bruyères, mais de tout petits arbustes dont les feuilles ressemblent au buis : ce sont des buissons de myrtilles. Les champs en sont recouverts.

Pensée alpestre aperçue sur la route des Crêtes
Un buisson de myrtilles
Champ recouvert de buissons de myrtilles
L’hôtel du col

Au col, nous obliquons vers Gérardmer. Près du lac, une brasserie nous propose des truites meunière suivies de tartes aux brimbelles, le nom local de la myrtille. À table, face au lac, nous passons un bien agréable moment.

Brasserie Les Rives du Lac à Gérardmer
La truite meunière
La tarte aux brimbelles

Pour faire digestion, nous entreprenons une balade près du lac d’origine glaciaire de 2,2 km sur 750 m. Cette superbe étendue d’eau est un lieu de séjour idéal pour les vacanciers amateurs de sports nautiques.

Le lac de Gérardmer
Une petite balade en barque ?
Vedettes, canots, pédalos, barques, voiliers, il n’y a que l’embarras du choix !

Nous en ferons le tour à pied, admirant au passage les beaux chalets nichés dans la verdure et les canards qui semblent ici au paradis.

De beaux chalets
Bonne balade, les canards…
Et une petite toilette…

Nuages et chalets se mirent dans l’eau du lac qui frise sous une brise légère.

Reflets dans l’eau
Le lac sous la brise
Un lieu reposant

Mais cette charmante promenade vantée par le Guide Vert fait quand même 6,5 km et la deuxième partie m’a semblé bien longue.

Au retour, entre le col de la Schlucht et Munster, une série de lacets complique un peu la conduite et nous apprécions l’arrivée dans cette petite ville. Là, devant le temple en grès rouge, sur la place du Marché, la façade peinte de la pharmacie voisine avec l’Hôtel de Ville.

Le temple protestant de Munster
La pharmacie
L’Hôtel de Ville

De là, c’est un plaisir d’observer et de photographier les cigognes sur leurs nids. On en compte jusqu’à cinq.

Nids de cigognes
Cigognes sur leur nid
Remise en place des plumes, une coquetterie bien nécessaire.

Mais il est à présent temps de rentrer. Demain, nous marcherons sur les pas d’Albert Schweitzer.

Retour à : À travers le vignoble alsacien

Prochaine étape : Dans les pas d’Albert Schweitzer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.