Obernai et Molsheim

Obernai et Molsheim

Jeudi 5 octobre

Dernier matin au Clos Saint-Vincent. Soleil magnifique et bancs de brume sur la Forêt Noire, dernier petit déjeuner et dernières photos sur le balcon. Valises bouclées, nous faisons nos adieux à notre maître d’hôtel qui s’est montré charmant tout au long de notre séjour.

Ribeauvillé, vue depuis le Clos Saint-Vincent, au cœur du vignoble

Direction Obernai par l’autoroute. Nous garons la voiture à l’entrée du village car c’est aujourd’hui jour de marché. Impossible de faire des photos sans un morceau d’éventaire ou un profil de flâneur. Beaucoup de nourriture, de vêtements chauds sur les étals.

La Place du Marché. Au fond, l’ancienne Halle au Blé

Cette Halle au Blé de style Renaissance et gothique est une ancienne boucherie publique qui a ensuite servi de magasin à sel avant d’assurer le stockage des grains. Sa façade est superbe. On remarque les deux rangées de lucarnes et complètement à gauche, au bord du toit, la tête grise d’un bœuf.

La façade de la Halle au Blé

L’Hôtel de Ville est très imposant pour une petite ville comme Obernai. Sa façade est ornée de motifs peints et d’un balcon finement sculpté et le pignon possède un bel oriel.

La façade de l’Hôtel de Ville
L’oriel du pignon de l’Hôtel de Ville

Juste à côté, ce haut beffroi est le clocher d’une ancienne chapelle, d’où son nom de Tour de la Chapelle. Sa flèche est flanquée de quatre échauguettes et tout près, une fontaine est surmontée de la statue de sainte Odile.

La Tour de la Chapelle
La fontaine de sainte Odile

Sur la place du Marché, on rencontre également un puits à six seaux. De style Renaissance, il comporte une margelle circulaire et trois colonnes supportent un baldaquin surmonté d’une girouette. Ses trois rouelles portent chacune deux seaux, d’où son nom.

Le puits à six seaux
Les six seaux du puits

Dans une quincaillerie, nous recherchons quelques objets à accrocher au sapin. Mais en fait, cet endroit est une caverne d’Ali Baba qui offre tous les objets de l’artisanat local et une infinité de souvenirs.

Ici, le rayon vaisselle, avec notamment les moules à kougelhopf
Et quelques charmants personnages déjà prêts à sauter
dans le sapin de Noël.

Puis nous faisons un tour dans l’église du quartier.

Le portail de l’église représente la Dormition de la Vierge et son couronnement
et possède une très belle statue de Vierge à l’Enfant

Cette église, dédiée aux saints Pierre et Paul, date du 19° siècle. À l’intérieur, on remarque une chaire peinte, de style néogothique et plusieurs vitraux qui racontent la vie de saint Joseph charpentier.

La chaire néogothique
Saint Joseph et l’Enfant-Jésus
Dans l’atelier du charpentier

L’hôtel du Gouverneur

Au cours de notre balade, nous avons rencontré les hôtels du Gouverneur et de la Diligence.

Hôtel la Diligence

On mange bien à Obernai. Ici, le cochon ne sert pas que de tirelire. Il est aussi transformé en succulentes charcuteries et il faut bien une bonne bière pour arroser tout ça !

Partout des cochons…

À midi, moules/frites ou tête de veau sauce ravigote, accompagnées d’un demi-pinot gris et d’un café au restaurant Sainte-Odile.

Les moules / frites
Tête de veau ravigote

Mais à la sortie, les vendeurs, les étals, les flâneurs, tout a disparu. Tout a été rangé, démonté, emporté, balayé, on croirait qu’il n’y a jamais eu de marché ici ! Nous pouvons faire quelques photos avant de partir vers notre hôtel à Molsheim. C’est tout proche.

La place du Marché à la sortie du restaurant.
Au fond, la Halle au Blé.

Arrivées devant la gare de Molsheim, à 1 km de l’hôtel, des travaux très conséquents nous empêchent de prendre la bonne rue. Et le GPS toujours nous ramène au même point avant d’arriver, après bien des péripéties, devant notre nouveau lieu de séjour. Il est situé en plein centre historique, mais pour l’atteindre, les rues sont vraiment TRÈS étroites. Enfin, nous voilà installées, la voiture au parking.

Munies d’un plan, nous partons en reconnaissance lorsqu’une petite pluie fine s’invite dans notre promenade. Nous prenons cependant le temps de regarder le très bel Hôtel de Ville, son carrousel et sa fontaine.

Le bel Hôtel de Ville et l’Office du Tourisme
La place avec le carrousel. Au fond, la Metzig.
La fontaine à deux vasques,
dominée par un lion qui porte les armoiries de la ville.

Deux monuments nous intéressent particulièrement : la Tour des Forgerons et la Metzig.

La Tour des Forgerons, seule rescapée des trois tours fortifiées de l’enceinte médiévale
Le pignon de la Metzig,
ancien siège de la corporation des bouchers.
Le perron de la Metzig, avec son horloge à jacquemarts
et son balcon de pierre sculpté.

Nous avons juste le temps d’acheter du raisin et de passer à l’Office du Tourisme avant avant de rentrer pour échapper à la pluie. Le soir, aux Informations, nous apprenons que les routiers ont trouvé un accord avec le ministre : la grève n’aura pas lieu. Tant mieux !

Demain, le temps est annoncé maussade, nous irons à Marmoutier et Saverne. Wissembourg, ce sera pour samedi.

Retour à : À travers le vignoble alsacien

Prochaine étape : Marmoutier et Saverne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.