Ribeauvillé, cité du riesling et des ménétriers

Ribeauvillé, cité du riesling et des ménétriers

Nous quittons Riquewihr pour Ribeauvillé. Nous y vivons depuis quatre jours, il est bien temps de visiter cette petite ville. Comme toutes celles de la route des vins, elle est nichée au milieu de son vignoble, essentiellement de riesling. C’est l’automne et les grappes bien dorées sur les ceps attendent les cueilleurs.

La ville nichée au milieu de ses vignobles
Le vignoble

Perché sur sa colline, le vieux château de Haut-Ribeaupierre semble veiller sur la cité.

Le donjon du château de Haut-Ribeaupierre

Stationnées assez loin du centre, nous découvrons l’endroit à pied. Le restaurant « Le Cheval Noir » devrait nous convenir pour une future halte gastronomique. Ce village est tout en longueur, et au fil de notre balade nous ne nous lassons pas d’admirer les belles maisons à colombages, souvent fleuries et parfois animées par de jolis décors de fenêtre.

Maisons magnifiquement fleuries
Une maison à colombages : la Brasserie de la Poste
Juste à côté de la Brasserie de la Poste, l’ancienne Halle aux Blés
et ses beaux porches gothiques
Bel alignement de maisons peintes et à colombages
Décor de fenêtre
Et cet autre, plus inattendu

Comme tous les villages de la région, il ne vit que pour le tourisme (si l’on inclut dans le tourisme la visite des caves et la vente des délicieux crus de la région). Magasins de souvenirs, boutiques et restaurants attirent le regard des passants.

L’auberge Au Zahnacker
Magasin de poteries culinaires.
Celles-ci sont fabriquées avec de l’argile de Soufflenheim.
Jolie devanture d’un magasin de linge de maison
Magasin de souvenirs

Nous voici à présent devant la Tour des Bouchers : dernier vestige des fortifications de la vieille ville, elle doit son nom à sa proximité avec l’abattoir. Cet ancien beffroi porte une horloge et sépare la ville haute de la ville moyenne.

La Tour des Bouchers

Encore plus loin, au centre de la place de la Sinne, une statue de femme représente la ville.

La place de la Sinne
Sur cette place, le restaurant du Mouton jouxte l’hôtel Au Lion :
Ce n’est pas très prudent !
La statue de la place de la Sinne

Nous rencontrons plusieurs fontaines : l’une d’elles est dominée par la statue d’un vigneron qui brandit une énorme grappe avant de la déposer dans son grand panier. L’autre, située place de l’Hôtel de Ville, est surmontée d’une colonne tout en haut de laquelle un lion tient le blason de la ville. On l’appelle « fontaine du vin » car lors de la fête des ménétriers, ce n’est pas de l’eau mais du vin qui coule de cette fontaine : dégustation gratuite !…

La fontaine du vigneron
La fontaine à vin devant l’Hôtel de Ville
Le lion tenant le blason de la ville

Ribeauvillé est en effet appelée « cité des ménétriers« . Autrefois, les musiciens ambulants s’y réunissaient pour honorer leur suzerain. Aujourd’hui, c’est surtout une fête folklorique avec cortège historique qui attire une grande foule. D’ailleurs, dans la ville, on rencontre la statue d’un joueur de fifre et une winstub (=bar à vin) porte le nom de Pfifferhüs, c’est-à-dire restaurant des Ménétriers. Cette magnifique bâtisse comporte une loggia où l’on reconnaît les statues de l’Annonciation.

Le ménétrier
Le Pfifferhüs ou restaurant des ménétriers.
Remarquer son oriel représentant l’Annonciation

L’ambiance est un peu calme en comparaison avec Riquewihr, et les gens donnent ici l’impression de s’ennuyer un peu ou de boire un verre pour passer le temps. Au passage, nous achetons une grappe de muscat et quelques quetsches pour ce soir.

Mais il est temps de rentrer dans nos appartements pour profiter du très beau panorama situé en face de notre chambre.

Notre panorama : Ribeauvillé et son vignoble, au pied des Vosges.

Retour à : À travers le vignoble alsacien

Prochaine étape : Les musées de Colmar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.